Richardiana - français   Richardiana - switch to english

 
Retour à l'accueil

Version imprimable Version imprimable
 

La revue Richardiana
Informations générales
Monographies

La Boutique

 

 

 

 

Lexique


Revue trimestrielle éditée par Tropicalia et consacrée aux Orchidées

Studies on seed morphometry of Habenaria species from Western Ghats, India

par Bhaurav Tukaram Dangat & Rajaram Vithoba Gurav

Keywords/Mots-clés : Habenaria, Orchidaceae, percent air space/pourcentage du volume d'air, seed morphometry/morphométrie des graines, Western Ghats.

Abstract

Seed morphometry of eighteen species of Habenaria was studied using light and scanning electron microscopy. These species showed remarkable variation in seed colour (off white, brown and yellow) and shape (fusiform, spathulate and filiform). Seven species were found to have elongate seeds, while the remaining species had truncate seeds. The number of testa cells was found to be more or less constant at the genus level, and with straight, sinuous, or undulate walls. Based on seed and embryo volumes, varied amounts of air space exist within the genus. Seeds with the highest percentage of air space were found in H. gibsonii (84.91 ± 11.34%) followed by H. frucifera (84.77 ± 9.45%) and H. digitata (81.56 ± 11.23%). These species show wide geographical distribution within India and abroad. On the other hand H. grandifloriformis which is endemic to India with restricted distribution shows the lowest percentage of air space (0.86 ± 0.46%). The present study shows that there is direct correlation between percent air space in the seeds, buoyancy of seed and distribution of species. Morphometric analysis of Habenaria seeds indicated that the length, width and number of testa cells as well as the presence/absence of reticulation on seed coat walls and the nature of this reticulation are of diagnostic value for delimitation of different species.

Résumé

Étude morphométrique des graines des espèces d'Habenaria des Western Ghats, Inde – La morphométrie des graines de dix-huit espèces d'Habenaria a été étudiée par microscopie optique et par microscopie électronique à balayage. Ces espèces ont montré une variabilité remarquable dans la couleur (blanc cassé, brun, jaune) et la forme (fusiforme, spatulée, filiforme) des graines. Chez sept espèces les graines sont allongées tandis que chez les autres elles sont tronquées. Le nombre de cellules de la testa s'est révélé plus ou moins constant au niveau du genre, les cellules ayant des parois droites, sinueuses ou ondulées. Sur la base des volumes de la graine et de l'embryon, la quantité d'air dans la graine s'est révélé variable au sein du genre. Les graines avec le plus fort pourcentage d'air ont été trouvées chez H. gibsonii (84.91 ± 11.34%), suivi par H. frucifera (84.77 ± 9.45%) et H. digitata (81.56 ± 11.23%). Ces espèces possèdent également une distribution géographique large en Inde et en dehors. A l'opposé, H. grandifloriformis, qui est endémique à l'Inde avec une distribution réduite, montre le plus faible pourcentage d'air (0.86 ± 0.46%). L'étude a montré qu'il existe une relation directe entre pourcentage d'air, flottabilité des graines et distribution des espèces. L'analyse morphométrique des graines d'Habenaria a indiqué que la longueur, la largeur et le nombre des cellules de la testa ainsi que la présence ou l'absence de réticulation sur la couche externe de la graine et la nature de cette réticulation sont des critères importants pour la délimitation des espèces.