Richardiana - français   Richardiana - switch to english

 
Retour à l'accueil

Version imprimable Version imprimable
 

La revue Richardiana
Informations générales
Monographies

La Boutique

 

 

 

 

Lexique


Revue trimestrielle éditée par Tropicalia et consacrée aux Orchidées

Stomatal studies in the genus Habenaria (Orchidaceae)

par Bhaurav Tukaram Dangat & Rajaram Vithoba Gurav

Keywords/Mots-clés : anatomy/anatomie, Habenaria , Orchids/orchidées, stomata/stomates, Western Ghats.

Abstract

During the present investigation stomatal length, width, aperture size, stomatal density and stomatal index of eighteen species of Habenaria were measured. It has been observed that, in the genus Habenaria, stomata were distributed on the lower epidermis only that is the leaves are predominantely hypostomatic. In all the species studied the stomata were anomocytic. The maximum length (L) and the maximum width (W) of the stomata were observed on Habenaria foliosa var. foetida (L= 77 ± 0.9 µm, W= 63 ± 2.7 µm) while the minimum measurements were observed on H. furcifera (L= 33 ± 1 µm, W= 28 ± 1.3 µm). Highest stomatal density was observed on H. furcifera (78/mm2) and the lowest density (20/mm2) in H. foliosa var. foetida. The stomatal index was highest on H. furcifera (37) followed by H. suaveolens (35.1) and lowest on H. foliosa var. foetida (12.7) followed by H. plantaginea (15). In respect to stomatal size, stomatal density and stomatal index a negative correlation was observed.

Résumé

Études des stomates chez le genre Habenaria (Orchidaceae) – Au cours de l'étude présentée ici la longueur et la largeur des stomates, la taille de leur ouverture, leur densité et l'indice stomatique ont été mesurés chez dix huit espèces d'Habenaria. Nous avons observé que, chez ce genre, les stomates sont répartis sur le seul épiderme inférieur, autrement dit que les feuilles sont principalement hypostomatiques. Chez toutes les espèces étudiées les stomates sont anomocytiques. La longueur (L) maximum et la largeur (W) maximum des stomates ont été observées chez Habenaria foliosa var. foetida (L= 77 ± 0.9 µm, W= 63 ± 2.7 µm) tandis que les grandeurs minimales le furent chez H. furcifera (L= 33 ± 1 µm, W= 28 ± 1.3 µm). La densité stomatique la plus élevée (78/mm²) a été observée chez H. furcifera et la moins élevée (20/mm²) chez H. foliosa var. foetida. L'indice stomatique le plus grand est noté chez H. furcifera (37) suivi par H. suaveolens (35,1) tandis que l'indice le plus faible l'est chez H. foliosa var. foetida (12,7) et H. plantaginea (15). On observe une corrélation négative entre la taille des stomates, la densité stomatique et l'indice stomatique : les deux derniers décroissent quand la première augmente.